retour Accueil “ L'ancien moulin de Rubelles
ravagé par le feu ”

Article “ Les nouvelles de Seine-et-Marne ” (23 janvier 1981) :

Ce moulin brûle 40 ans après son voisin le moulin du bas. Ce sont sûrement des vagabonds ou des enfants qui ont mis le feu à ce batiment.
Cet article comprend un certain nombre d'erreurs que l'on retrouve assez souvent dans les publications melunaises. Le moulin du milieu n'est pas sur la commune de Rubelles mais sur celle de Melun ; on confond les moulins de Trois-Moulins avec ceux de Melun (ceux ci n'ont rien à voir avec le moulin Farineau) ; ce n'est pas Alain de Monfreid mais Henry qui a été laitier (et non propriétaire) du moulin du Roi ; l'incendie du moulin du bas n'était pas le 19 janvier mais le 17 février 1941...

Moulin du milieu après l'incendie
Moulin du milieu après l'incendie.

Branle-bas de combat au centre de secours de Melun, l'autre après-midi. Des interventions à ne plus savoir où donner de la tête. Les pompiers professionnels, à grands coups de sirènes, durent faire appel aux volontaires. Inondations par-ci, feux par-là.

Rue des Trois-Moulins à Rubelles, un incendie ravageait l'ancien moulin, une bâtisse de plusieurs étages appartenant à M. Solers, de Montreuil-sous-Bois, qui depuis son acquisition l'avait laissé à l'abandon. Les flammes, malgré l'intervention rapide des hommes du capitaine Querel, n'ont épargné du bâtiment que les murs qui devront sans doute être abattus.

La raison de ce sinistre demeure encore inconnue. Pour la petite histoire, signalons que Rubelles existait déjà en 1262 et que le Moulin-du-Roi bâti sur les terres du hameau faisait partie du domaine royal. La construction des deux autres moulins n'était pas superflue pour répondre à la demande grandissante en farine de froment, au fur et à mesure que s'étendait Melun.

Et les trois moulins vécurent des siècles durant, jusqu'à ce que le moulin Farineau (le bien-nommé) fut transformé en scierie mécanique au XIXe siècle, jusqu'à ce que le Moulin-du-Roy, alors laiterie, connut Alain de Monfreid comme propriétaire, jusqu'à ce qu'un incendie détruisit entièrement un moulin dans la nuit du 18 au 19 janvier 194l... Jusqu'à ce que...

Mais le nom reste et doit rester.

Retour page précedente

retour Sommaire

mise à jour le